Produits La curiethérapie HDR La curiethérapie LDR La curiethérapie ophtalmique Les accessoires pour la curiethérapie Système de radiothérapie à rayons X Patients Curiethérapie Cancer de la prostate Cancer du sein Cancer gynécologique Partenaires médicaux Blog À propos Évènements Contact

Résultats oncologiques et fonctionnels à moyen terme de la curiethérapie hémi-glandulaire utilisant des graines d’iode 125 pour le cancer unilatéral de la prostate à risque intermédiaire

mardi 4 mai 2021

white down arrow

Objectif : Examiner les résultats à moyen terme de la curiethérapie hémi-glandulaire à faible débit de dose en tant que traitement principal du cancer de la prostate à risque intermédiaire.

Méthodes : Des patients atteints d'un cancer de la prostate unilatéral à risque intermédiaire ont étés recrutées pour un essai prospectif de curiethérapie hémi-glandulaire. 24 patients ont subi une implantation de graines d'hémi-glande iode-125 avec une dose prescrite de 160 Gy.

L'antigène sérum prostatique spécifique (PSA) a été mesuré régulièrement et une biopsie de suivi a été programmée après 2-3 ans de traitement. Lorsque cliniquement nécessaire par la suite, une biopsie pour cause a été réalisée pour confirmer la pathologie. La survie sans échec du traitement (TF), qui était définie comme l'absence de thérapie radicale ou systémique, les métastases et la mortalité spécifique au cancer, a été évaluée, de même que la survie sans échec biochimique (BF). Les fonctions urinaires et sexuelles ont également été évaluées.

Résultats : La durée médiane du suivi était de 61 mois. Vingt-deux patients (92%) ont présenté une tendance à la baisse ou une diminution de la valeur du PSA pendant 12 mois ou plus après le traitement.

Une biopsie de suivi au cours du triennat initial et une biopsie pour cause au cours du triennat suivant ont été réalisées chez 16 et 4 patients, respectivement. Un cancer a été trouvé à partir du lobe traité chez un patient (4% de la cohorte) et un cancer significatif de lobes non traités a été trouvé chez 4 patients (17%) au total. Des traitements secondaires ont été réalisés avec succès chez 6 patients. L'absence de BF, TF et métastase à 5 ans était de 71%, 90% et 100%, respectivement.

Le score international des symptômes de la prostate s'est considérablement détérioré à 3 mois et s'est inversé par la suite. L'indice international de la fonction érectile 5 n'a pas connu de diminution significative.

Conclusions : La curiethérapie hémi-glandulaire à faible débit de dose fournit des résultats oncologiques favorables à moyen terme avec une préservation fonctionnelle génito-urinaire pour les hommes atteints d'un cancer de la prostate unilatéral à risque intermédiaire.